Les conséquences pour les soins médicaux seraient désastreuses

 Les conséquences d'une telle interdiction totale seraient désastreuses.

Découvrir les arguments

L'initiative met en danger les animaux de compagnie et d'élevage

L'initiative ne fait aucune différence entre les soins de santé généraux et la médecine vétérinaire.

Découvrir les arguments

La recherche et l'innovation en Suisse seraient menacées

L'initiative empêcherait en outre les entreprises de tester un produit à l'étranger tout en le produisant en Suisse.

Découvrir les arguments

Nouvelles et Evènements

Le 13 février 2022, la Suisse votera sur une initiative qui appelle à l'interdiction absolue de toutes les expériences avec des personnes ou des animaux. De plus, à partir de 2024, tous les nouveaux médicaments et autres produits qui ont été testés sur des animaux ou des humains partout dans le monde seraient interdits.

Une acceptation détériorerait massivement la qualité de nos soins pour tous, mais aussi pour nos animaux de compagnie et d'élevage, et affaiblirait considérablement la recherche et l'innovation en Suisse.

 
NON à l'interdiction de l'expérimentation animale
Ils sont déjà nombreux à rejeter l’initiative

En un coup d’œil les 5 principaux arguments pour le NON

Les conséquences pour les soins médicaux seraient désastreuses

L'initiative met en danger les animaux de compagnie et d'élevage

La recherche et l'innovation en Suisse seraient menacées

Conséquences négatives pour l'économie et les consommateurs