Laure Seriot dit non à l'initiative extrême

Laure Seriot

Laure Seriot

Il n’est moralement pas acceptable que la population suisse, dont une partie souffre de maladies, qui est vieillissante et qui risque d’être exposée à de nouvelles pandémies, ne puisse pas bénéficier des futures avancées médicales et scientifiques. Nous ne pouvons pas nous passer de l’expérimentation animale, ni de l’expérimentation humaine.

Pourquoi je vote NON

Les conséquences pour les soins médicaux seraient désastreuses

L'initiative met en danger les animaux de compagnie et d'élevage

La recherche et l'innovation en Suisse seraient menacées

Conséquences négatives pour l'économie et les consommateurs